chapelle

L’ancien propriétaire, Roger Petit a placé cette chapelle sur une source pour bénéficier des bienfaits des énergies telluriques. Des artisans locaux ont été invités à réaliser cette œuvre collective, qui rend hommage à l’art verrier, la céramique, la mosaïque, la sculpture, – une impressionnante statue en bois d’olivier culmine à plus de 3 mètres de haut –, donnant un effet de profondeur à cette architecture avant-gardiste.

Connue dans le monde entier, cette réalisation du XXe siècle est un véritable manifeste d’art sacré.

Admirablement inséré dans le paysage en forme de vagues, cet édifice original présente sur sa façade un poisson, symbole du Christ, car les lettres du mot grec « poisson » (ἰχθύς = ikhthys) utilisées comme initiales forment par acrostiche cette sentence : Ἰησοῦς Χριστὸς Θεοῦ Ὑιὸς Σώτηρ (= Iésous Khristos Theou Hyios Sôtèr), c’est-à-dire « Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur ».

Dès la porte passée, le regard est surpris par le Christ sculpté en bois d’olivier, qui étend ses bras vers les hommes, tandis que sur le mur du fond est inséré son cœur sacré, telle une invite au don de soi.

Impossible de rester insensible à l’atmosphère de sérénité qui règne dans ce lieu de recueillement.

Certes, la chapelle n’est pas très grande, mais elle se prête aux cérémonies sacrées, baptême comme mariage. Voyez des photos de mariage à la chapelle de la Santonne.
L’acoustique y est parfaite.
Recherche